Vous devez autoriser le contenu actif de votre navigateur pour pouvoir visiter ce site.

Nous soutenir

Pour nous soutenir, vous pouvez :

Faites connaître notre action :

Parlez de notre site autour de vous

Communiquez-nous le nom de personnes intéressées

Envoyer des dons d'argent :

Souscrivez un ordre de prélèvement automatique au nom du Groupe Accueil et Solidarité pour le montant et la périodicité de votre choix

imprimer le formulaire en vue d'un prélèvement automatique

adressez vos dons par chèques bancaires ou postaux à l'ordre du Groupe Accueil et Solidarité

Vous pouvez louer au GAS !

Notre association étant agréée au titre de l'art.9 de la loi 90-449 en vue de contribuer au logement des personnes défavorisées (arrêté de la préfecture des Hauts-de-Seine du 09/05/1997), le taux de réduction d'impôt pour 2005 est de 75 % du montant du don. Le montant total des dons bénéficiant d'une telle réduction est de 470 euros. Au-delà, la réduction d'impôt est de 66 % du montant du don dans la limite de 20 % du revenu imposable.



Donnez de votre temps pour :

Participer à la vie de l'association

Rencontrer des réfugiés, les aider à chercher du travail, un logement, à améliorer leur français...

diffuser nos informations sur le droit d'asile auprès de votre entourage ; écrire à vos élus, députés et sénateurs, aux médias...

Un peu de vos forces, de votre temps libre, de votre imagination, en un mot : de votre disponibilité. Au GAS chacun œuvre dans le domaine où il se sent à l’aise. S’engager ne doit jamais être une contrainte. Bien sûr, nous souhaitons que les bénévoles évoluent dans l’association et qu’ils s’y impliquent le plus possible mais nous voulons aussi tenir compte des disponibilités des uns et des autres.

Les permanences garde meubles

Grâce à la fidélité de notre réseau, nous pouvons approvisionner chaque semaine notre local en meubles. Tous les samedis matins, des familles de réfugiés viennent chercher de quoi meubler leur premier appartement, après avoir obtenu le statut. C’est un moment important pour eux, un premier pas après des années de foyer ou d’hébergement précaire. Il faut être là pour les accompagner, prendre le temps de les aider à choisir minutieusement chaque objet : meubles, vaisselle, déco… Autant de détails qui revêtent leur importance pour constituer un chez-soi digne de ce nom.

Les permanences d’accueil

Accueillir les demandeurs d’asile et les réfugiés lors de nos permanences, c’est instaurer un premier contact chaleureux, définir leurs besoins : aide au dossier, recherche de logement… ou simplement pour parler. Ce sont des moments où l’on est avant tout là pour accueillir et écouter. Les mardi et jeudi de 17 h 30 à 19 h 30.

Les cours de français

Maîtriser la langue du pays dans lequel on vit est primordial. C’est la condition sine qua non pour ne pas se retrouver isolé, sans parler des nombreuses démarches administratives qui peuvent vite se transformer en véritable corvée. Quelques bénévoles donnent des cours de soutien à des personnes ayant déjà quelques rudiments de français. Les cours peuvent se faire au local du GAS ou au domicile des uns et des autres.

Des bricoleurs

Les personnes possédant quelques talents de bricolage sont les bienvenues. Un clou de travers, un vis à accrocher, dix mille petites choses importantes pour redonner une santé aux meubles et objets que l’on nous donne et qui ont déjà quelques années derrière eux.

L’aide au récit

Lorsqu’un demandeur d’asile arrive en France, il a 21 jours pour demander le statut de réfugié à l’OFPRA*: 21 jours pour revenir sur son passé, reconstituer avec lui le fil de son histoire et trouver les mots justes pour expliquer les raisons d’un départ souvent douloureux. Il doit faire appel à sa mémoire alors qu’il a envie d’oublier. Les preuves sont souvent inexistantes, tout est donc fondé sur la crédibilité, la cohérence des faits et la précision du récit pour convaincre.

Les petites mains de la brocante

Tout au long de l’année, nous avons besoin de petites mains pour trier, étiqueter et ranger les objets qui seront vendus à la grande brocante d’octobre ou à l’une de nos petites brocantes. Un travail minutieux, pour amateurs d’antiquités et d’objets en tout genres.

Les recherches internet

Les besoins de cette activité, un peu informelle, se font en fonction des dossiers Ofpra que nous avons. Il s’agit d’effectuer des recherches sur la situation économique, géographique sociale ou politique d’un pays afin de renseigner au mieux le dossier du demandeur d’asile et de pouvoir expliquer sa situation.

Des représentants dans les collectifs (CFDA, ANAFE, UCIJ*)

Le GAS fait partie de plusieurs collectifs d’associations et à ce propos, il a besoin de bénévoles qui puissent le représenter aux réunions. Ces rencontres entre partenaires associatifs sont des moments toujours très riches puisqu’ils permettent de réfléchir et d’avancer ensemble en confrontant les expériences de chacun.

Accompagnement des familles logées

Deux bénévoles accompagnent les familles logées par le GAS. Ce suivi permet de garder un lien convivial avec les réfugiés, de les suivre dans leur vie de tous les jours et de les assurer d’un soutien personnalisé pour faciliter leur insertion (aides administratives, recherche d’emploi…). Ensemble, famille et bénévoles définissent la modalité et le rythme des rencontres en tenant compte des attentes et des besoins de chacun.

Ca mijote : la cuisine collective

Depuis plus de deux ans une cuisine collective pour les demandeurs d’asile hébergés à l’Hôtel France II de Villejuif a été mise en place, cela en partenariat avec les Relais du Cœur et le Secours Catholique. Tous les midi et soir, des familles viennent cuisiner pendant deux heures. Les bénévoles sont là pour les accueillir et les aider. C’est un moment très convivial, apprécié par tous et qui permet d’améliorer un peu le quotidien de la vie à l’hôtel.

Juristes

Etudiants en droit des étrangers ou personnes ayant quelques notions en la matière sont bienvenues pour nous aider, notamment lors de la rédaction de l’argumentaire juridique nécessaire au recours.

Administratif

Mettre à jour le fichier, gérer la comptabilité… Une association a besoin comme toutes les structures d’un minimum d’organisation pour bien fonctionner. Les personnes qui gèrent ce côté administratif nous sont très précieuses.

Evénements exceptionnels

Occasionnellement, nous avons besoin de coups de main pour l’organisation d’événements (brocante d’octobre, rencontres, débats, journée mondiale du réfugié, repas…)

Toute activité s’exerce, au minimum, en binôme Afin de s’épauler dans toutes les situations, pour prendre des décisions, bénéficier de l’expérience ou du conseil d’une autre personne et tout simplement pour partager.